La police aide à sauver un oison

ville de Kamloops

2022-05-17 09:50 HAP

Dossier nº 2022-14810

Voir une image agrandie: oison

Un oison récupère en toute sécurité, grâce à un policier qui possède une ferme familiale et une expérience de l’élevage de sauvagine.

Affectueusement surnommé « Petit Jerry », l’oison de Kamloops a été secouru quand la police s’est rendue à un refuge local après avoir été informée qu’une femme l’avait apporté dans sa chambre et refusait de le remettre en liberté. Prendre un oison est une infraction à la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs.

« Quand les agents se sont présentés à sa chambre, la femme a nié avoir l’oison », dit la gendarme Crystal Evelyn, porte-parole du Détachement de la GRC de Kamloops. « Les policiers ne pouvaient pas voir l’oiseau, mais ses pépiements les ont menés vers sa cachette, dans les poches de la femme. »

Après avoir consulté le service des agents de conservation, les policiers ont tenté de remettre l’oison sur la plage où il avait été pris, mais il n’y avait pas d’autres oies.

« L’agent qui intervenait avait peur que l’oiseau soit tué s’il le laissait là, alors je lui ai dit que je l’apportais chez moi, à la ferme », dit le gendarme Richard Christy du Détachement de la GRC de Kamloops. « Je possède un endroit sécuritaire avec des poules et des canards, et il y a un étang. »

Le gendarme Christy a expliqué son plan au service des agents de conservation avant d’apporter l’oison chez lui à des fins de réhabilitation et d’un possible retour à la nature. Bien que le gendarme Christy aidera l’oiseau à s’épanouir pour être capable de se débrouiller seul, il ne s’agit pas d’un animal de compagnie et il a besoin d’une nourriture et d’un environnement appropriés pour survivre.

Il rappelle qu’en cas de découverte d’un animal présumé abandonné, il ne faut pas le toucher et qu’il faut communiquer avec le service des agents de conservation avant d’intervenir auprès de la faune.
 

Diffusé par :

Gend. Crystal Evelyn

Agente des relations avec les médias
GRC de Kamloops
kamloops.grc.ca
560, rue Battle, Kamloops (C.-B.) V2C 6N4
Bureau : 250-828-3000
Télécopieur : 250-828-3034

Courriel : crystal.evelyn@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :